Declaration French (Roman Republic)

From Roman Republic
Jump to: navigation, search

DÉCLARATION DE LA FONDATION DE LA RÉPUBLIQUE ROMAINE: RES PVBLICA ROMANA

En tant que descendants de la Rome antique et possédant une histoire en provenance du peuple Romain, nous nous sommes rassemblés à travers le monde en une communauté internationale. Unis à partir de ce jour, les Calendes de Mars, MMDCCLXIX a.u.c, nous affirmons et déclarons le rétablissement du Sénat et du Peuple de Rome. En cet acte nous déclarons une République romaine moderne, la Res Publica Romana (République romaine), laquelle est une nation culturelle et spirituelle auto-gouvernée. Cette nation accueille tout ceux qui désirent vivre comme des Romains et s’y identifier culturellement dans les jours actuels. Le but primaire de la Res Publica Romana est de promouvoir des activités qui faciliteront la restoration d’une société romaine. De plus, la Res Publica Romana est là pour assister ceux qui désirent incorporer la culture et religion romaine dans leurs vies, et de procurer une communauté auto-gouvernée structurée culturelle et spirituelle à un niveau national pour ceux qui décideraient de vivre comme des Romains. La Res Publica Romana délimite la culture romaine restaurée comme celle qui existât dans toutes ses formes variées de 753 av. J.C, lors de la fondation de Rome, jusqu’à 382 av. J.C, quand l’Autel de la Victoire fut retiré du Sénat romain.

La Res Publica Romana est engagée dans la restoration de la culture et religion romaine comme cela existait dans l’antiquité. À cause du passage du temps, nous reconnaissons que la restoration exacte n’est pas toujours possible ou désirable. Ceci est dû aux changements sociaux ayant eu lieu avec le passage du temps et des sources fragmentées empêchant une restoration identique des anciennes coutumes. Gardant cela à l’esprit, la Res Publica Romana s’engage à restorer la culture et religion romaine aussi précisément que possible en utilisant les meilleures (et les plus sûres) sources académiques disponibles. En outre, lorsque de nouvelles sources deviennent disponibles, leur contenu sera incorporé dans les coutumes dès que possible. Lorsque les coutumes exactes sont inconnues, non praticable, ou seulement partiellement comprises, les sources académiques les plus exactes seront utilisées pour fournir une alternative plausible et solide bien qu’approximative. Si des informations plus précises sont obtenues ou des obstacles surmontés à une date ultérieur alors la coutume se rapprochant le plus de l’équivalent antique prendra la place de l’ancienne (seulement si compatible avec les autres éléments de cette déclaration).

Pour achever ces projets, la Res Publica Romana s’engage dans les objectifs suivants:

i) Représenter les intérêts de ceux qui partagent et vivent dans la culture et/ou religion romaine ainsi que toute pratique associée;

ii) Préserver et promouvoir l’unité d’une communauté mondiale s’identifiant comme romaine;

iii) Coordonner et faciliter la recréation universitaire de l’antique culture romaine et de toute pratique associée, comme la religion, l’art, la littérature, la philosophie, l’architecture, la langue, l’histoire et l’éducation générale sur ces sujets (ces catégories n’étant pas des obligations)

iv) Fonder et supporter des recherches académiques pour accélérer la compréhension de la culture romaine antique;

v) Prendre des mesures pour promouvoir l’alphabétisation et un usage régulier du latin, la langue romaine;

vi) Servir comme animateur d’une religion romaine restaurée (Cultus Deorum Romanorum) pour les rituels publics et pour assister et aider un Collegium Pontificum restauré, indépendant et actif;

vii) Assister le Collegium Pontificum en promouvant le Cultus Deorum Romanorum dans la communauté nationale Res Publica Romana. Le Collegium Pontificum aura aussi un rôle dans l’éducation des traditions spirituelles pertinentes à la pratique du Cultus Deorum;

viii) Travailler avec le Collegium Pontificum pour promouvoir et enseigner les vertus personnelles et publiques de la Rome antique dans toute activité facilitée par la Res Publica;

ix) Fournir une administration communautaire d’une nation de Romains à un niveau régional et mondial faite de manière à se rapprocher le plus des principes de la République romaine antique. Un gouvernement national et une direction logistique seront fournis par le Sénat et les magistrats. Les assemblées du peuple romain seront les organes suprêmes de la Res Publica Romana;

x) Promouvoir des reconstitutions de haute qualité reliées à la Rome antique comme moyen d’éducation et d’expression culturelle ainsi que de fournir un forum pour les reconstituteurs dans le but de collaborer collectivement;

xi) Agir comme réseau par lequel les biens et services liés à la restauration et l’éducation de la culture romaine peuvent être vendus et échangés;

xii) Maintenir la possibilité de collecter des cotisations en provenance des membres inscrits (citoyens); xiii) Travailler en vue d’établir une éventuelle communauté physique, à l’intérieur des frontières internationales, où un citoyen (membre) pourra vivre, travailler, élever une famille et fraterniser entre autres Romains s’il le désire;

Cette déclaration en affirmant la restauration de la Res Publica Romana garantit les choses suivantes:

i) En formant une nation des Romains, la Res Publica Romana rejette toute violence, coercition ou toute autre activité jugée illégale dans la poursuite de ses projets;

ii) Toute forme de discrimination sera rejetée, incluant, mais pas limité à ces seuls motifs, celles par l’ethnie, le genre, le pays de résidence, l’orientation sexuelle ou la pratique religieuse;

iii) Fournir à tous les Romains qui sont citoyens de la Res Publica Romana un forum pour communiquer en tant que communauté romaine unie;

iv) La reconnaissance de deux millénaires d’avancées regardant les droits de l’homme et des animaux. En reconnaissant ceci, nous nous engageons à respecter et promouvoir les droits de l’homme et des animaux dans notre nation;

v) Des élections régulières dans lesquels ceux possédant la citoyenneté peuvent énoncer leurs opinions librement;

vi) Aucun citoyen ne peut se faire pénaliser par un autre citoyen opérant dans les mesures d’un titre officiel de la Res Publica Romana sans avoir droit à un procès transparent et équitable;

vii) Fournir une transparence financière régulière par le biais de rapports annuels détaillés à tout citoyen enregistrés et insister sur les procédures compétitives pour tout contract signé par les administrations régionales et nationales;

viii) Insister sur le fait que tout officiel, incluant les pontifices/augures reconnus et autres figures publiques, se doit de manifester une transparence procédurale à tout moment et de fournir des rapports exacts et détaillés à tout citoyen enregistré après requête ainsi qu’à la plèbe sur une base annuelle;

ix) La priorité de la guidance spirituelle nationale sera détenue par un Collegium Pontificum. Ce rôle important dans les affaires liées au Cultus Deorum Romanorum est à respecter et protéger;

x) L’extrémisme politique promouvant l’intolérance sera rejeté. Cela inclut, mais n’y est pas limité, les idéologies politiques fascistes;

xi) La religion officielle de la Res Publica Romana est publiquement celle de la Rome antique (Cultus Deorum Romanorum)

xii) La liberté de suivre, discuter et pratiquer toute croyance personnelle en tant que membre privé (citoyen) sans discrimination ou harcèlement. Un respect mutuel et une tolérance envers toute croyance et pratique spirituelle relèvera de la plus haute importance; personne ne sera considéré comme plus romain ou moins romain basé sur leurs pratiques religieuses personnelles.

À travers l’affirmation de cette déclaration, la Res Publica moderne s’établit comme l’héritière culturelle et spirituelle de la Rome antique. Nous regardons en direction de nos ancêtres et serons guidés par les individus sages et perspicaces dont le travail et les actes ont établis les fondations de la civilisation occidentale. Nous croyons que le moment est venu de reprendre la torche de nos ancêtres spirituels et de naviguer vers le prochain grand projet en restaurant et unissant le peuple romain en tant que nation culturelle et spirituelle auto-gouvernée. Nous nous embarquons dans cette tâche sous la guidance du Sénat restauré et de ses magistrats élus et nommés, en accord avec le Collegium Pontificum, qui ensemble agissent comme servants du peuple de Rome. Nous faisons cette déclaration tout en rappelant les noms et courages de nos aïeux devant les dieux et déesses de Rome. Qu’ils supportent cet acte et soient contentés par cela, étant témoins de la virtue et justice de nos intentions.

En support de cette déclaration, nous engageons mutuellement notre support, nos fortunes et notre honneur.

Signé,

Aulus Aelius Volusus Gaius Atius Victor Gaius Claudius Quadratus Gaius Florius Lupus Gaius Quinctius Flamininus Lucia Hostilia Scaura Lucius Curtius Philo Lucius Vitellius Triarius Marcus Flavius Celsus Marcus Octavius Gracchus Numerius Ilulius Dolabella Publius Iunius Brutus Tiberia Salvia Albina Titus Asinius Dento Titus Flavius Severus